L’auto-traduction selon Marc Prescott : entre la fidélité à soi et la cohérence de l’œuvre dans l’autre langue

par Louise Ladouceur
lisez l'article 

Après avoir présenté l’auteur dramatique franco-manitobain Marc Prescott et sa production théâtrale bilingue, l’étude se focalise sur les pièces Encore (2003) et Fort Mac (2007). L’analyse s’enrichit de l’interview à Marc Prescott qui illustre la genèse de l’œuvre auto-traduite et sur le rapport qu’entretient l’auteur avec le texte bilingue qu’il compose.

Mots-clés : Autotraduction, théâtre, bilingue, Prescott, entrevue.

DOI: 10.17457/IF6_2015/LAD