Junun de Jalila Baccar : le personnage de Nun et l’expression du Moi entre arabe et français

par Chiara Lusetti
lisez l'article 

Nun, jeune schizophrène tunisien, est le protagoniste de Junun, pièce théâtrale de Jalila Baccar, écrite en arabe tunisien et autotraduite en français. La manière dont Nun parle de lui-même est essentielle pour la compréhension de son aliénation. La réflexion sur le Moi de Nun découle tout d’abord de sa capacité de dire « je » et se décline à travers une réflexion sur la décomposition de son Moi intérieur. Bien que le contenu des deux versions de la pièce soit globalement le même, la traduction de cette expression de soi comporte des variations qui résultent des différences entre les langues et de la nature théâtrale du texte.
Mots-clés : Autotraduction, théâtre, langue arabe, langue française, pronom sujet

DOI: 10.17457/IF6_2015/LUS