Appels à contribution

Procédures de sélection

Selon la procedure de révision en double-aveugle, une version anonyme de la proposition d’article sera soumise à deux spécialistes en la matière pour le processus d’évaluation et de révision. L’expertise est effectuée sur la base de la pertinence intrinsèque de chaque proposition, de son originalité, de sa tenue stylistique et de sa cohérence avec l’ensemble du numéro et de la revue.
Les propositions peuvent être acceptées, refusées ou donner lieu à des recommandations pour l’auteur. En cas de désaccord entre les deux évaluateurs, les directeurs du numéro feront recours à une troisième expertise.
Les textes et leur contenu relèvent de la seule et entière responsabilité des auteurs.
Pour tout renseignement complémentaire veuillez consulter le code d'éthique.

 

Prochains numéros

 

 

 

Interfrancophonies, numéro 13, 2022

L’écriture de la ville maghrébine dans l’imaginaire littéraire du Maghreb : représentations romanesques et enjeux esthétiques 

Sous la direction de Atmane Bissani, Francesca Todesco et Anna Zoppellari

La représentation de la ville constitue un enjeu fondamental de la vision de soi dans le roman maghrébin contemporain. De même que le signale la CoMun – Gouvernance locale et participative au Maghreb–, non seulement « la population mondiale est devenue majoritairement urbaine » depuis 2007, mais l’urbanisation au Maghreb a connu « un taux de croissance moyen de 3% par an au cours de la dernière décennie, et ce malgré une décélération de la démographie ». La situation actuelle est que les taux d’urbanisation actuels sont de 57,1% pour l’Algérie, 55,5% pour le Maroc et 62,8% pour la Tunisie ; ajutons que la prévision est que ces taux vont augmenter de façon significative pour 2030 : à 72,6 (Algérie), 72,5 (Maroc) et 74,4 (Tunisie).

En considération de cette urbanisation, le numéro XII d’Interfrancophonies envisage de s’interroger sur les représentations romanesques de la ville maghrébine dans la littérature en langue française du Maghreb dans les dernières 40 années.

Les villes contemporaines constituent le résultat de plusieurs logiques d’urbanisation et de plusieurs idéologies de représentations. Ville arabe médiévale, ville impériale, ville coloniale, ville postcoloniale, ville contemporaine, ville intelligente face à la mondialisation et aux nouvelles migrations se superposent dans l’expérience des individus et dans la représentation dans les textes littéraires et les productions culturelles.

Ce numéro d’Interfrancophonies interrogera le phénomène de l’urbanisation au Maghreb, sondera la profondeur abyssale de la sémantique de la ville comme espace de ségrégation ou d’hybridation, d’individualisme (et d’individuation) ou de vie commune, de mise en scène d’une utopie ou d’une dystopie, etc. Ainsi, les chercheurs qui collaboreront à ce numéro s’attelleront à penser l’écriture de la ville dans la littérature maghrébine, et ce, en passant par le crible de l’analyse, entre autres, les questions suivantes : quelles représentations/visions esthétique et philosophique, mais aussi culturelle se fait l’écrivain maghrébin de la ville ?  La ville dans la littérature maghrébine est-elle l’emblème de l’entrée dans l’ère de la modernité/postmodernité, ou plutôt l’emblème d’une modernisation (« formalisme obligé de la modernité[1]») sans fondements théoriques et philosophiques ? Qu’en est-il de la place qu’occupe la mémoire individuelle, collective et culturelle dans la représentation de la ville (Lieu identitaire) dans le corpus littéraire maghrébin ? Dans quelles mesures s’investit, esthétiquement et ontologiquement, le romanesque maghrébin dans l’accompagnement du mouvement que connait la ville face à la mondialisation et à la technicisation de la vie humaine ?

Autant de questions sur lesquelles se pencheront les contributions qui composeront cette somme du prochain numéro d’Interfrancophonies, lequel a pour ambition de penser la ville en tant que topos esthétique et philosophique du vivre ensemble, de l’expérience de l’altérité et de la quête de soi.     

[1] Abdallah Laroui, Islam et modernité, Casablanca/Beyrouth, Centre Culturel Arabe, 2001, p.71

 

Informations pratiques

Les propositions (environ 1000 signes, espaces compris), seront envoyées à Atmane Bissani (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et Anna Zoppellari (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) avant le 1er septembre 2020. L’acceptation sera notifiée avant le 1er octobre ; les articles (30000-40000 signes, espaces compris) seront à remettre avant le 1er février 2021 ; les articles seront renvoyés après peerreview en mai 2021  et la version définitive devra être  renvoyée en septembre 2021 ; la publication est prévue pour décembre 2021. Prière de prendre vision du Code d’éthique et des Normes typographiques d’Interfrancophonies téléchargeable sur le site de la Revue : http://interfrancophonies.org/.